Se déplacer avec bébé : à quoi faire attention

Les premières sorties avec bébé sont souvent inquiétantes pour toute la famille : se sent-il bien ? Comment le transporter pour qu’il se sente protégé durant le trajet et que nous ne soyons pas stressés ? Le choix du mode de transport peut déjà influer sur le bien-être de l’enfant :

En voiture : jamais sans coque bébé ou siège enfant

Les propriétaires d’un véhicule ont sûrement déjà acheté un siège enfant adapté avant la naissance de leur enfant. Il est essentiel d’être bien conseillé afin de choisir un modèle adéquat, sûr et confortable. Des magasins spécialisés dans les sièges pour enfant offrent une large gamme et sont de bons conseils. La coque bébé doit être exclusivement réservée aux déplacements en voiture : la colonne vertébrale est quelque peu mise à mal et la position courbée du bébé peut entraver sa respiration. L’ADAC (Fédération allemande d’automobile clubs) recommande également de ne pas utiliser la coque bébé en dehors de la voiture durant les premiers mois, mais plutôt de transférer son enfant dans un landau ou une écharpe porte-bébé. Quand le bébé grandit un peu, il est bon d’avoir de petits jouets, des livres d’éveil et des chaînes pour que les trajets prolongés dans ce siège étroit passent plus rapidement.

Dans le landau : sécurité et confort pour les bébés

Le landau est souvent utilisé pour les premières sorties avec bébé, surtout quand il faut aussi faire l’une ou l’autre course. Il faut toutefois veiller à protéger l’enfant de sources d’agitation et à répondre à ses besoins. Souvent, surtout au début, les bébés préfèrent être portés et ont besoin du soutien assuré du corps de la personne qui les porte. Il vaut donc mieux aussi emporter un porte-bébé pour pouvoir porter le bébé près de soi s’il ressent le besoin d’une plus grande proximité. Pour que le bébé soit plus à l’aise dans le landau, il faut prêter une attention particulière à sa position : il est inconfortable pour les bébés d’être allongés sur le dos, ce qui finit souvent par provoquer rapidement une forte agitation. La kinesthésie sur le maniement des nourrissons a montré que les bébés sont plus à l’aise sur une serviette, la tête et les jambes légèrement rehaussées à l’aide de la serviette repliée. Un bavoir roulé et glissé sous les jambes leur est aussi plus agréable. D’autre part, il vaut mieux que le bébé soit tourné vers ses parents durant sa première année pour qu’il se sente plus en sécurité et puisse rapidement communiquer ses besoins.

chaine landau bois joyeux amis chat chien

L’écharpe de portage : la bonne position favorise le contact corporel et une bonne posture

Les bébés aiment souvent être portés. Aujourd’hui, il y a une offre importante d’écharpes de portage et de porte-bébés sur le marché. Pour tous les goûts et tous les besoins. Des conseillers spécialisés vous aideront à faire votre choix et vous en expliqueront l’utilisation pour vous éviter des douleurs dues à une mauvaise technique. Dès le début, les bébés peuvent être portés sur la poitrine à hauteur du visage, sur le dos et même sur le côté. De tous les modes de transport, c’est l’écharpe qui répond le mieux aux besoins du bébé : il est en contact avec le corps de ses parents, il peut se rétracter (si son visage n’est pas tourné vers l’avant, ce qui est plutôt déconseillé), la position de la grenouille correspond à ses besoins et a même un effet bénéfique sur les hanches. Chez les bébés qui souffrent de maux de ventre, le portage peut les aider à évacuer les flatulences. L’écharpe permet aussi d’allaiter discrètement. Seul inconvénient : il faut porter les courses ou utiliser un caddie.

L’écharpe/le porte-bébé ne convient pas au transport de l’enfant à vélo. Il est possible de transporter un bébé dans un siège enfant sur un vélo seulement quand il sait bien s’asseoir et qu’il peut porter un casque. Avant, il vaut mieux utiliser une remorque équipée d’une coque bébé. Là aussi, il faudra veiller à respecter les recommandations relatives au temps de transport passé dans la coque.

Cet article est écrit par notre contributrice invitée Susanne Mierau. Mère de trois enfants, elle a étudié la pédagogie (spécialisation petite enfance), accompagne les familles, est éditrice du magazine en ligne geborgen-wachsen.de et auteure de guides sur la vie avec les bébés et les jeunes enfants.

Cela pourrait également vous intéresser :

Jouer avec les tout-petits : la joie partagée des jeux de rôle

Un beau jour, les parents constatent que la façon de s'amuser de leur bébé a changé : il ne joue plus pour saisir les objets, pour découvrir leurs caractéristiques ou pour se faire une image du monde. Au lieu de cela, il se met à imiter le quotidien : il nourrit sa poupée à la cuillère, il [...]

Mauvais temps : comment occuper mon enfant en bas âge à la maison ?

Une mauvaise météo n’affecte pas que les parents : elle affecte tout autant les enfants. Ils peuvent rapidement s’ennuyer à la maison, surtout s’ils sont plutôt du genre à se défouler dehors. Fidèles au principe « Il n’y a pas de mauvais temps, il n’y a que de mauvais jouets. », nous vous expliquons ici comment occuper vos [...]

Au secours, mon enfant fait des caprices

Tôt ou tard, tous les enfants traversent une phase où ils font des caprices. Chez la plupart d’entre eux, cette phase a lieu entre la deuxième et la troisième année. Durant cette phase, un caprice peut survenir n’importe où et n’importe quand. Comment les parents doivent-ils gérer cette période et que doivent-ils prendre en compte ? [...]