Au secours, mon enfant fait des caprices

Tôt ou tard, tous les enfants traversent une phase où ils font des caprices. Chez la plupart d’entre eux, cette phase a lieu entre la deuxième et la troisième année. Durant cette phase, un caprice peut survenir n’importe où et n’importe quand. Comment les parents doivent-ils gérer cette période et que doivent-ils prendre en compte ?

Pourquoi les jeunes enfants font-ils des caprices ?

Avant leur troisième anniversaire, la plupart des jeunes enfants comprennent qu’ils ont une volonté qui leur est propre et cherchent à l’imposer. Ils découvrent le sens du mot « non », ne laissent plus les parents tout décider pour eux et testent en permanence les limites de leur autonomie.

Mais qu’est-ce qui rend les enfants capricieux ? Il leur manque encore la capacité à gérer en douceur des émotions négatives ou des déceptions. Tant qu’ils n’ont pas appris à le faire, la seule option qu’il leur reste est d’exprimer bruyamment leur colère.

À cela s’ajoute le fait que les jeunes enfants ne perçoivent pas encore la notion de temps. Le désir de faire ou d’obtenir quelque chose doit être assouvi immédiatement. Toute contrariété peut entraîner de violentes manifestations émotionnelles. Durant cette phase, même les enfants très calmes se mettent à crier, à se rouler par terre, à jeter des objets ou à taper contre les meubles.

Le calme et l’affection aident à lutter contre les phases de caprices

Les caprices sont imprévisibles, y compris pour l’enfant. Il est en général dépassé par ses propres sentiments ou ses propres sens. Une telle situation est souvent tout aussi difficile à gérer pour les parents, surtout lorsqu’une colère bruyante survient en public et que l’enfant semble impossible à raisonner et à calmer. Mieux vaut s’éloigner un peu et laisser les sentiments de l’enfant s’exprimer librement. Attendez, respirez profondément et comptez jusqu’à dix dans votre tête. Le plus important est que vous restiez calme. Si possible, ignorez également les commentaires des « experts pédagogues » autoproclamés qui ne tardent pas à se faire entendre lorsqu’un caprice survient dans un lieu public.

N’oubliez jamais qu’un caprice s’arrête de lui-même et que la plupart des jeunes enfants cherchent ensuite la proximité de leurs parents pour s’assurer qu’ils sont encore aimés. Les enfants âgés de moins de 3 ans sont dépassés par leurs sentiments et leur colère lorsqu’ils s’expriment. Ils ne sont pas sûrs d’eux et ne savent pas d’où proviennent ces émotions extrêmes. Ne soyez donc pas rancuniers et ne punissez jamais votre enfant en le privant de votre affection.

Quand faut-il poser les limites avec un enfant qui fait des caprices ?

Réagir calmement lors d’un caprice est un véritable défi. Vous devez néanmoins intervenir si votre enfant frappe du poing ou donne des coups de pied à un autre adulte, un autre enfant ou à vous-même. Dans la mesure du possible, essayez de lui parler d’égal à égal en lui tenant fermement le bras ou le pied.

Essayez de lui expliquer dans le plus grand des calmes ce qu’il a fait de mal, à vous ou à une autre personne, et que vous n’êtes pas d’accord.

5 conseils pour éviter ou abréger les caprices

  1. Pendant un caprice, essayez autant que possible de ne pas crier pour éviter d’aggraver la situation sans motif.
  2. Dès qu’un caprice s’annonce, essayez d’emmener votre enfant dans un endroit calme si vous n’êtes pas chez vous. Il peut s’agir d’une pièce annexe ou de votre voiture. Un lieu « privé » peut vous aider à ignorer votre enfant et à quitter la pièce.
  3. Montrez clairement à votre enfant qu’il ne peut pas imposer sa volonté en faisant un caprice. Soyez cohérent pour ne pas changer votre enfant en un tyran égoïste qui utilise ses caprices pour obtenir quelque chose.
  4. Détourner l’attention peut aider lorsque votre enfant est sur le point de piquer une colère. Proposez-lui de faire un petit jeu ou expliquez-lui ce que vous allez faire ensuite.
  5. Veillez à ce que votre enfant dorme suffisamment. La fatigue aggrave les caprices.

Et si vous vous demandez qui est le joli petit lapin que vous voyez en haut sur l’image, il s’agit de Hanna Hoppel, notre lapin à tirer en bois massif. Et ce n’est pas elle qui a déclenché le caprice, promis !

bois lapin a tirer hanna hoppel

Cela pourrait également vous intéresser :

Pourquoi les enfants ont-ils besoin d’amis dès leur plus jeune âge

Comme le disait déjà la fameuse chanson des années 1930, « Avoir un bon copain, voilà ce qu’il y a de mieux au monde ». Et c’est encore vrai aujourd’hui, même pour les tout-petits. Naturellement, l’amitié entre enfants et entre adultes est différente. Nous vous expliquons comment les enfants nouent des amitiés et dans quelle mesure les parents [...]

Les sept sens des bébés

Dès leur venue au monde, les nouveau-nés sont dotés de tous leurs sens. Si certains doivent d’abord se développer, d’autres sont plus affinés que chez les adultes. Comment votre bébé perçoit-il le monde et comment stimuler ses sens en douceur ? Combien de sens possède un être humain ? Le nombre de sens dont dispose l’être [...]

Comment sécuriser son logement pour les enfants

Quand bébé commence à ramper, il est grand temps pour les parents de s’interroger sur les sources de danger potentielles de leur logement. Dans cet article, nous attirons votre attention sur les dangers spécifiques à chaque pièce et les mesures de précaution à prendre. Certes, il est merveilleux de voir les enfants se déplacer et [...]